Close

28 janvier 2016

Episode 3 – Resident card et Sunshine City

Avec l’excitation de notre arrivée, l’entretien pour un petit boulot et la nostalgie qui refaisait surface, on aurait presque oublié être entré sur le territoire nippon à l’aide d’un visa Vacances-Travail. Malheureusement pour nous, le moment des formalités d’usage était arrivé et parmi la liste des choses obligatoires à faire en débarquant au Japon, l’inscription en tant que résident figurait en tête de liste. Direction la mairie de Toshima-ku, centre administratif de ceux qui, comme nous, séjournent à Otsuka.

Même si ce type de démarches n’est jamais vraiment plaisant, c’était surtout l’occasion de le comparer aux services français. Alors ce qui est sûr, c’est que le service à la personne est aux petits oignons, impossible de se perdre dans le bâtiment, tout est bien indiqué. Cependant et c’est là le plus drôle, si vous ne parlez pas anglais et japonais, vous risquez de souffrir un peu car aux guichets c’est un peu la loterie (l’anglais et le japonais, ça fait deux), ce qui est un comble quand on est étranger et qu’on vient s’enregistrer comme tel. Du personnel multilingue nous semblait une évidence mais apparement pas pour tout le monde! Enfin bref après quelques mimes et baragouinages, l’affaire fut pliée et nous sortîmes de la mairie…3 heures plus tard, oui vous avez bien lu, 3 heures pour deux papiers mais bizarrement la grogne n’a pas pointée le bout de son nez, à croire que le français ronchon qui est en nous est resté à la salle d’embarquement de l’aéroport de Paris. Notre conseil du jour: Prenez donc votre journée vous serez amené à vous enregistrer si vous ne voulez pas de déconvenues.

Heureusement pour nous, la mairie se trouvait non loin du Sunshine City (énorme centre commercial). L’occasion de décompresser en vadrouillant parmi les étales après avoir péché quelques sashimis pour le déjeuner. Le repas fut aussi l’occasion d’assister à l’enregistrement d’un clip vidéo sauvage. Aucune idée sur ce que c’était réellement puisque nous n’allions pas nous éterniser sur place mais à en juger par les deux demoiselles déguisées en sac à sapin avec leur doudoune dorée cela devait surement être une vidéo commerciale.

La semaine se termine mais ils nous reste encore quelques formalités à remplir pour être enfin débarrassé de tout cela et profiter de la vie japonaise.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *