Close

30 mai 2016

#Japon365 – Jour 126: Le gras c’est la vie!

Aujourd’hui et ce depuis un sacré bail, nous avons été confronté au seul problème que les touristes peuvent rencontrer au Japon: la barrière de la langue.
Chose étrange puisque depuis 4 mois et en variant nos activités, jamais nous n’avions eu un tel blocage avec du personnel et qui plus est du personnel de restaurant!

D’habitude tout est clair, on passe la commande, on mange, on règle l’addition…même pas besoin de prononcer un mot que cela soit dans un restaurant classique, un fast food ou un buffet!
Sauf que ce soir la serveuse parlait un peu trop pour pas grand chose (comme beaucoup de personnel japonais en fait). Partis pour essayer un nouveau buffet, nous avons du passer 5 bonnes minutes à nous fixer du regard et à essayer de se faire comprendre en vain.
Et c’est là que la bas blesse et que la limite linguistique d’une grande majorité des japonais apparaît. En France, un serveur un peu dans la panade aurait baragouiner quelques mots en anglais pour essayer de débloquer la situation mais là rien…un silence gênant.
Car c’est un fait, l’anglais et le japonais ça fait deux et penser se sortir de situations bizarres grâce à la langue de Shakespeare est une douce illusion!

Bien entendu,on peut y voir la conséquence de leur isolement géographique et démographique mais heureusement la tendance va en s’améliorant avec la nouvelle génération mais cette non connaissance d’une des langues les plus parlée au monde reste encore pour nous une interrogation de tous les jours!
Néanmoins la présence de nombreux panneaux/flyers/guides…en anglais démontre bien la bonne volonté quand à l’ouverture de leur pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *