Close

31 mai 2016

#Japon365 – Jour 127: Vivre son rêve

Pour la plupart des gens passionnés par la culture nippone, vivre au Japon est un fantasme. Certains plus chanceux que d’autres ont la possibilité d’y partir en vacances pendant un certains temps et d’autres, une infime minorité, y vivent quotidiennement depuis plusieurs années.

Pour se rapprocher un peu de cette dernière catégorie, le PVT semble être une réponse appropriée cependant la réalité n’est pas forcément à la hauteur des rêves et le visa finit complétement gâché par un manque de jugement.
Si partir en vacance pendant une courte période peut s’apparenter à une carte postale vivante, vivre à un endroit pour une ou plusieurs années revient juste à vivre…ailleurs.

Alors certes le PVT offre des avantages que le simple voyage n’offre pas comme aller plus en profondeur dans l’exploration, dans le social, se créer un chez-soi mais il reprend bien évidement les « défauts » d’une vie classique à savoir le travail, les factures et tous les petits aléas de la vie quotidienne.
Là où le voyage offre une certaine légèreté et un abandon tout entier à son périple, le PVT demandera de gérer plusieurs aspects de la vie sans pour autant négliger la part de vacances pour laquelle on s’est engagé dans le visa vacance travail!

Par expérience, tenter un PVT sans avoir mis les pieds au Japon peut être une grosse erreur.
S’engager financièrement dans un projet est toujours quelque chose à faire prudement après s’être renseigné un maximum et il en va de même pour le PVT. Se faire un avis, peser le pour et le contre après avoir fait un séjour de plusieurs semaines au Japon permettra de voir si cette vie quotidienne une faîte pour vous car avec le temps l’aspect « carte postale » des choses disparait et les déconvenues et la lassitude peuvent survenir assez vite sans qu’on s’y attende.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *