Close

1 août 2016

#Japon365 – Jour 189: Boire ou parler il faut choisir

Dans PVT, il y a P, également V mais ce qui nous intéresse vraiment c’est le T de travailler.
Selon son expérience personnel et professionnel, un champ assez large de boulots s’offre à vous une fois que vous êtes au Japon mais dans les jobs « communs » qui peuvent convenir à tous, être hôte dans un « Speak Cafe » est une chose assez simple et déconcertante à la fois.

Si la tâche principale consiste à parler aux consommateurs du café, à entretenir une conversation et surtout à les faire parler, on peut également vous assigner quelques tâches de services comme prendre les commandes et servir mais rien de bien difficile.
Parler est une chose innée malheureusement discuter n’est pas donné à tout le monde. Pour ce travail, vous devez avoir des sujets de conversations tous prêts dans votre poche en cas de silence autours de la table, être capable de rebondir sur des phrases pour relancer le flux et jongler entre les différents consommateurs pour éviter d’en laisser de côté.
Fort heureusement ces choses s’apprennent au fil du temps mais les premières fois peuvent être difficiles ^^

Un point « négatif » de ce travail est le fait que l’on doive effectuer un roulement avec les autres hôtes pour dynamiser les discussions.
Certes pour les clients c’est quelque chose d’intéressant mais pour les hôtes, cela peut être pénalisant. D’une part il est difficile d’avoir une complicité avec les clients si vous êtes là pour une courte durée, de plus en débarquant pour la première fois il n’est pas dit que vous engagiez la conversation vers un sujet déjà fait par les personnes à table lors d’une précédente séance.
Bizarrement ce petit boulot devient intéressant que si vous êtes là depuis un moment et que vous avez des habitués dans les clients, avant, on parle pour parler et ça manque un peu d’humanité dans certains établissements.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *