Close

30 août 2016

#Japon365 – Jour 218: Ce n’est pas la taille qui compte

Dans de nombreux domaines, la taille est quelque chose d’important, une chose qui rajoute une sorte de plus-value à un sujet quelconque, qu’il en ait besoin ou non.
Hormis la technologie où la miniaturisation est la clé du progrès, être plus gros, plus grand que les autres est un gage de respect et d’admiration et cela se voit spécialement dans l’architecture urbaine.
Il n’y a qu’à voir la course au paradis que les divers pays se font en construisant des tours immenses! Le Japon en est un excellent représentant avec sa Tokyo Skytree, son Rainbow Bridge…ou encore son Gundam! ^^
Cependant si la création humaine à besoin de superlatifs pour exister, la nature se suffit à elle-même.

Bien sur le Japon possède d’immenses parcs et de grands jardins tous plus beaux les uns que les autres mais à côté de cela, la simplicité peut également apporter sa part d’émotion et de grandiose.
Prenons l’exemple le plus représentatif, les bonsaï, qui du haut de leur quelques centimètres arrivent à capter l’essence d’arbres gigantesques et parviennent à inspirer le calme à leurs propriétaires et à ceux qui les regardent.
Tout ça pour dire que les jardins japonais ont cette puissance, celle de nous tenir bouche bée devant un brin de nature, une architecture végétale et minérale sans pour autant être des accumulations d’hectares (de vide) ou une succession de colosses naturels. Ils peuvent être connus, perdus dans les méandres des rues ou encore au fond d’une propriété privée, ces lieux de détente et de contemplation sont des détours obligatoires dans une visite du Japon!

Les guides touristiques en répertoriant un certain nombre, ce ne sera pas difficile à trouver mais si au détour d’une rue vous apercevez un parc ou un jardin, prenez le temps de vous y arrêtez. La nature est une des rares choses de ce monde qui ne déçoit jamais!