Close

12 septembre 2016

#Japon365 – Jour 231: Le couvre feu

En France, la vie s’arrête souvent aux alentours de 22h.
Quelques restaurants et bars jouent les fortes têtes en retenant encore quelques clients mais les magasins à tendance shopping, eux, ont déjà abandonnés la partie lorsque les travailleurs de nuit sont sur le chemin du retour.
Au Japon, chaque communauté de travailleurs à ces repères et si bien évidement les gros centres commerciaux finissent par fermer après 22h, d’autres magasins sont là pour permettre aux gens d’acquérir ce dont ils ont besoin afin de ne pas se sentir à l’écart de la société.

Si cette réflexion peut paraître un peu bizarre, c’est qu’en tant que PVTiste, vous serez peut être amené à effectuer divers petits boulots qui vous emmèneront aux heures avancées de la nuit et comme on arrive rarement à faire tout ce que l’on veut en une journée, vous serez ravis de voir qu’ici, les magasins pensent à ceux qui travaillent dans l’ombre.
Un livre, un CD, un jeux vidéo vient de sortir pendant que vous travaillez? Aucun problème. Quelques mètres à parcourir et une boutique sera forcément là pour vous accueillir et ce, dans des quartiers de type résidentiel. Pas la peine de faire le chemin vers Shibuya ou Akihabara, votre quartier suffit généralement à vous dépanner dans plusieurs domaines de la vie quotidienne.

Bien évidement, il y aura toujours des restaurants ouverts si une fringale vous prenait à 2h du matin mais le plus beau dans tout ça, c’est qu’il y aura également toujours du monde en train de manger, quelque soit l’heure.
Pas ou peu de convention sociale quand il s’agit de manger au Japon. D’après ce que l’on voit, c’est surtout l’adage « Mange quand t’as faim » qui prédomine et ce n’est pas plus mal parce qu’avec les odeurs de nourriture qui flottent dans les airs tout au long de la journée, il n’est pas rare de se caler un petit ramen pour le goûter!