Close

30 septembre 2016

#Japon365 – Jour 249: A la rencontre du local avec Tabica

Avec la barrière du langage, le plus gros manque de ce séjour au Japon est sans aucun doute la communication avec les Japonais.
Attention, pas la conversation basique pour demander son chemin ou commander un plat, celle-ci est accessible à tous en apprenant quelques principes de base de la langue. Non, je parle ici de l’échange qui permet de connaître une personne, ses envies, ses projets, son passé, bref l’échange qui permet de créer un lien solide.
Grâce à une collaboration avec un organisme de tourisme, nous avons pu changer cela le temps d’une journée et nous inviter dans une session privée avec un chef japonais afin de cuisiner quelques plats du quotidien.

C’est l’organisme TABICA (rendons à César ce qui appartient à César) qui nous a contactés pour voir si leurs services nous intéressaient.
Après un rapide tour sur leur site web, les « excursions » proposées nous ont paru très intéressantes. Ici pas de sorties mainstream avec visite de la Tokyo Skytree ou du temple Sensoji, mais des activités en relations directes avec les locaux.
De la leçon de cuisine, au maître bushido en passant par l’agriculteur du coin, TABICA vous propose de rencontrer des Japonais et de passer un peu de temps dans leur quotidien. Une excellente initiative qui change de la plupart des offres touristiques.

L’organisme étant encore tout jeune, le staff ne dispose que de traducteur anglais pour vous accompagner, mais une version française est à prévoir ^^
L’équipe étant globalement assez jeune, l’ambiance est plutôt décontractée ce qui est un bon point lors des sorties puisque cela enlève le côté un peu guindé des guides touristiques classiques.

De notre côté, la séance de cuisine avec un chef japonais fut vraiment très instructive et enrichissante. En supposant que le reste des activités soient du même acabit, TABICA est une société dont les tours plus intimistes risquent d’intéresser les touristes en demande d’immersion !