Close

7 octobre 2016

#Japon365 – Jour 256: De retour à Tokyo

Cinq jours, c’est le temps qu’aura passé Audrey en dehors de Tokyo pour un tour culinaire et culturel.
Pendant tout ce temps, chacun a vaqué à ses occupations. Découverte de nouveaux lieux, de nouvelles façons de cuisiner pour madame et (re)découverte en profondeur de certains quartiers pour monsieur.
En ce vendredi soir, voici venu le temps de la réunification et du partage d’expérience. Parce que si à Tokyo rien a changé depuis son départ, la région de Niigata, elle, a des choses à raconter!

Tout d’abord résumons de façon concise l’expédition dans laquelle c’était embarqué madame: un road trip en compagnie d’un groupe d’individu dans la région de Niigata pour goûter quelques plats et boissons dans le but de promouvoir la région auprès des touristes étrangers….oui, rien que ça!
Si sur le papier le sujet est intéressant, la pratique apporte son lot d’inconvénients (minimes bien entendu).

Tout d’abord lorsque l’on accepte un « tour » planifié, on accepte également de se plier au programme ainsi qu’à ses horaires.
Rien de bien méchant sauf lorsque le programme est extrêmement chargé ou lorsqu’il demande d’être opérationnel très tôt le matin malgré une journée de fou la veille. Cela demande une certaine condition physique et surtout une certaine souplesse mentale.
Ensuite, être dans un voyage organisé, c’est être en compagnie d’autres personnes.
Quand on voyage à plusieurs ce n’est pas forcément un problème mais lorsque l’on baroude en solo, il vaut mieux tomber sur une bonne équipe. Dans le cas contraire, l’ambiance n’est pas au rendez-vous et c’est l’expérience du voyage tout entière qui tombe à l’eau.

Alors oui, cette expédition fut vraiment intéressante d’un point de vue culturelle et gastronomique mais c’est dans ces moments là qu’on remarque qu’un rien change complètement l’aperçu qu’on a d’un voyage.
Et surtout, on est bien mieux à deux!