Close

10 octobre 2016

#Japon365 – Jour 259: Les phénomènes

Attention, ce post est complètement subjectif et reflète seulement les expériences un peu bizarres qui nous sont arrivés durant nos séjours au Japon.
Aucune analyse constructive sur la place de la société dans la construction et le modelage de l’être humain, juste un échantillon de ce que l’on a trouvé de plus bizarre ^^

Étrange ou non, les personnages les plus atypiques que nous ayons rencontré au pays du soleil levant étaient pour la plupart des seniors (au delà de la cinquantaine, même si 50 n’est pas encore considéré comme tel). coïncidence? Peut être pas, après tout, une fois à la retraite les japonais peuvent sans doute se libérer du cadre strict de la société et de tous ces codes vestimentaires…à côté de ça, la santé mentale ne va pas forcément mieux en vieillissant, c’est triste mais c’est comme ça.

On pourrait facilement diviser en catégorie ces moments inoubliables.
En commençant par les philosophes. Ces seniors qui vous accostent et qui commencent à vous parler normalement pour finir en cours de philo et dont on n’arrive pas à se défaire. En général des gens vraiment très sympa et très humaniste.
Ensuite viendrait les extraterrestres. Ces gens qui ont décidé, un jour, de dire merde à la société et de sortir dans la rue comme ils sont dans leurs têtes. Si la plupart vivent vraiment dans leur bulle, certains jouent le jeu de la photo avec les locaux et les étrangers. Pour les registres, on se rappellera de la vieille dame tout en rose bonbon/pop, le gars qui promenait sa brosse à récurer ou encore l’homme à forte corpulence habillé en lolita.

Le dernier cas est celui qu’on ne souhaite pas rencontrer, les creepy.
Souvent de par leur comportement, ils mettent mal à l’aise et on souhaite rarement engager la conversation. Cela peut être le vieux un peu trop amical avec les étrangers hommes ou le vieux pervers du train prêt à peloter tout ce qui lui tombe entre les mains.

La population japonaise est immense et chaque jour apporte son lot de découvertes. Bonnes ou mauvaises, cela reste des expériences intéressantes!