Close

15 octobre 2016

#Japon365 – Jour 264: Les japonaises

On avait effleuré le sujet en parlant des cosplayeurs et des magasins qui adaptaient leurs produits à une clientèle essentiellement féminine mais ce n’était que la partie émergeant de l’iceberg…

On le sait tous, au Japon, le couple est structuré de façon assez archaïque (bien que cela commence doucement à disparaître pour une version plus libre) qui place l’homme comme la source de revenu de la maison en se tuant à la tâche pendant que la femme est censée s’occuper de la maison et de tous ce que cela implique (s’ennuyer entre autre ^^).
Cela implique aussi que madame possède les clés du coffre fort et gère l’argent durement gagné par monsieur pour fournir le foyer et les enfants en choses utiles et indispensables.
Il ne fallut pas longtemps aux gars du marketing pour comprendre que la cible prioritaire du marché japonais était la femme!

C’est bien pour ça qu’au Japon, les sociétés proposent et offrent des services/produits ciblant essentiellement l’intérêt de la femme.
Il n’y à qu’à voir certains établissements culinaires qui n’hésitent pas à enchaîner les partenariats avec des mangas/animes à succès auprès de la gente féminine pour booster leurs ventes. Et le pire est que ça marche du tonnerre!
Un goodies exclusifs d’un personnage en vogue, des cartes à collectionner sur la dernière série diffusée à la télévision, les japonaises sont très réceptives à ce genre de publicité et leur côté collectionneuse ne fait que renforcer leur impact.

Plus généralement, on pourrait aussi leur attribuer la prolifération du kawaï dans les vitrines de pas mal d’échoppes et magasins mais l’attrait pour les choses « mignonnes » est suffisamment ancré dans la culture japonaise pour que cela attire aussi bien les hommes que les femmes.
Quoiqu’il en soit, si vous souhaitez ouvrir un commerce et booster les ventes dès le départ, ciblez le public féminin, il vous le rendra bien!