Close

20 octobre 2016

#Japon365 – Jour 269: Le paradis du manga

Constatation qui peut être faite après un an de séjour au Japon comme deux jours à Tokyo, les mangas et les animés sont partout…
Partout dans le secteur du produit culturel mais également en tant qu’appât pour différents secteurs comme le culinaire, les vêtements, les agences de voyage…j’en passe et des meilleurs.
Bref, pour qui aime cette facette de la culture, le Japon est une terre sacrée!

Vous me direz qu’en France (second consommateur au monde), on n’est pas trop mal servi et que la variété des mangas publiés est suffisante pour couvrir un large panel de goûts et de couleurs et c’est évidement correct mais lorsqu’on rentre pour la première fois dans un magasin spécialisé dans le manga…on en revient pas.
Impossible de vous dire combien de titres sont disponibles en rayons mais ce qui est sûr c’est que 90% des livres présentés sont inconnus de la plupart des occidentaux. Il faut dire qu’en plus des genres classiques, le Japon a développé des produits beaucoup plus ciblés (de niche comme on les appelle également).
Et quand on parle de niche au Japon, on passe du fan de vin à l’addict de petites culottes en un claquement de doigts!

Bien sur, pour profiter de toute cette offre, il faut comprendre/lire un minimum le japonais mais même sans cette connaissance le plaisir est également dans la collection.
Pouvoir ramener en France des produits uniques de sa licence préférée n’a pas de prix (ou presque). Que cela soit des couvertures différentes, des formats inédits ou des œuvres exclusives au Japon, le collectionneur/le passionné se doit de faire un tour par ces magasins afin de dénicher des perles inconnues dans notre hexagone.
Après de longues études sur ce phénomène, il semblerait qu’un seul facteur empêche le touriste de succomber à ses désirs…le poids de la valise au retour!