Close

7 novembre 2016

#Japon365 – Jour 276: C’était mieux avant

On tire toujours des leçons de situations qui au demeurant ne devrait pas nous en apporter.
Un déclic suite à une image ou un son et nous voici parti à mille à l’heure dans nos pensées, à débattre sur la face du monde, dans des discutions sans queues ni têtes et sans véritables arguments qui ne tiennent la route pour appuyer nos idées.
Mais bon, qui blesse t-on lorsque tout ça reste dans notre tête? ^^

C’est en essayant de préparer une sortie festivalière dans les quartiers de Tokyo qu’une vérité (sans doute pas forcément fondée) m’est venu en tête: C’était quand même mieux avant!
Pas forcément la nature de l’homme ou le sort de la planète, non, juste les prix des achats quotidiens.
Cela m’a sauté au visage quand, sur un coup de tête, je suis rentré dans une boulangerie française réputée pour acheter une simple baguette! A un peu plus de 400 yens le morceau de pain, on réfléchit à deux fois avant de se faire un sandwich!

Rapide comparaison avec le prix français pour s’assurer de ne pas être complètement à côté de la plaque mais effectivement au Japon pour avoir un goût de France, il faut avoir les moyens…ou du moins se garder ce plaisir pour de rares occasions!
Et là, les souvenirs d’enfance refont surface.
Déambuler les rues de son village, quelques francs en poche pour un quignon de pain et une sucrerie, une simplicité frôlant la naïveté! Et puis retour à la réalité, au 21ème siècle. Conversion des euros en francs pour se rendre compte qu’avec la même somme en poche on aurait pu s’acheter la boulangerie entière XD
Puis viens l’interrogation inutile: combien coûtaient les premières baguettes « à la française » lorsqu’elles ont débarquées au Japon?

Il est vrai que l’import coûte encore cher pour les artisans nippons mais il y a quelques années le pain français devait être un sacré luxe!