Close

7 novembre 2016

#Japon365 – Jour 280: Savoir lire

Ce post sera court.
Tout simplement parce que le titre en dit déjà assez long sur l’état d’esprit du moment et sur le sujet dont il sera question.

Ayant grandi en France, l’école (du moins pour nous) nous à montré que la culture d’un pays passe par sa littérature.
On peut ne pas aimer, comprendre ou s’intéresser à cette facette de la culture mais quoi qu’il en soit si on parle de Victor Hugo, Baudelaire, Maupassant et tous ces petits gars à un français, il y aura de fortes chances qu’il soit capable de les classer parmi les littéraires de notre pays.
Car même si ce n’est que de nom, on sait qu’ils font partie du patrimoine et que ce sont des représentants de notre culture.

Et pour le Japon?
C’est bien beau de connaître le « meilleur » restaurant de ramen de la capitale ou encore de connaître le top 5 des temples visités par les touristes en 2003 mais connaissez vous et avez vous déjà lu de la littérature japonaise?
Si les livres sont une part de la France, les livres sont également une part du Japon et c’est là que le regret se pose. Ne pas savoir lire le japonais.

Certes, certains auteurs japonais ont réussis à traverser les frontières et à se faire traduire ce qui nous laisse une chance de découvrir cette facette du japon mais qu’en est-il des autres? Ceux qui ne quitte pas l’archipel?
Perdons nous quelques choses à rester dans l’ignorance ou seuls les meilleurs valent le coup d’être lu?
Il n’y a pas de réponse juste, l’art est subjectif, les goûts et les couleurs ne se discutent pas mais mince…ça serait pas mal de pouvoir lire ces fichus symboles pour enfin avoir une vision globale du pays!