Close

9 novembre 2016

#Japon365 – Jour 284: Des animaux…partout!

On avait déjà évoqué le fait qu’au Japon les animaux de compagnie étaient assez rares.
Pas forcément pour la famille japonaise, stabilisée, avec des emplois et un avenir tracé au feutre noir puisqu’elle dispose de revenus conséquents mais pour le japonais précaire, s’acheter ne serait ce qu’un chat ou un chien se résume bien souvent à vendre un de ces reins!

Car ici avoir un animal de compagnie, c’est s’engager à long terme et de façon responsable.
Il faut dire que le passage en caisse est sacrément douloureux lorsqu’on le compare avec ce qui se fait en France. Si par tout hasard vous souhaitiez vous installer et avoir un compagnon poilu à vos côté, il vous faudra débourser quasiment 5000 euros!
Oui oui, 5000 euros pour une boule de poils, que cela soit un chien ou un chat (les plus chers). Bien sur le prix varie en fonction de la race et de l’âge comme partout mais il n’en reste pas moins qu’il vous faudra débourser au moins le double de ce qu’on trouve dans l’hexagone.

Et là, on comprend un peu mieux le pourquoi du comment de la réticence à franchir le cap.
Pourtant, en vous baladant, vous croiserez de nombreux chiens dans Tokyo et cela, même avec des propriétaires assez jeunes au bout de la laisse.
Devoir débourser autant d’argent fait sans doute partie du tri sélectif évitant l’abandon d’animaux domestique au Japon. Un seul regard sur les chiens des japonais et on peut clairement voir qu’ils sont chouchoutés à outrance, prenant sans doute le rôle de l’enfant que certains couples ne sont pas prêt à avoir faute de temps/argent à investir sur le long terme.

Alors cela fera surement sourire de voir que certains japonais contractent des prêts pour pouvoir s’offrir un animal de compagnie mais l’amour qu’ils leur portent est juste inconditionnel!