Close

28 mars 2016

#Japon365 – Jour 63 : Les veilleuses d’Ikebukuro

Avec le changement d’emploi du temps récent de Mme A, les journées où l’on se croisait semblaient être terminer. Dans le pire des cas, Mr J partait à l’aventure comme il sait si bien le faire et allait se perdre dans la capitale pour ramener des images toutes justes potables.
Cependant et ceux qui travail dans la restauration le savent, on est jamais à l’abri d’un service du soir à rallonge ou d’une grosse réservation qui modifie nos plans à la dernière minute.
Dans ce sens, Mr J, tout comme Mme A, travaillait aujourd’hui mais avec un horaire un peu le cul entre deux chaises, à savoir 17h-20h30 soit 15h50 depart de la maison, 21h et des brouettes pour le retour.
Pas évident de prévoir une sortie dans ces cas là!

C’est donc en début de nuit que nous nous sommes bougés pour Ikebukuro. Pas pour jouer, ni pour manger, non, juste se balader et profiter de la vie du quartier de nuit.
Voir sa faune bouger et changer au fil des heures, ses commerces se fermer et ses bar étranges s’ouvrir.
On pourrait presque rester des heures les yeux rivés sur les néons de la ville de Tokyo sans voir l’heure passer et le soleil poindre au petit matin…mais dans l’état de fatigue que nous étions, un petit tour et puis s’en vont!

Retour à la maison pour une bonne nuit de sommeil!

PS: La cuisse de canard laquée du chef était excellente!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *