Close

28 août 2016

#Japon365 – Jour 216: Sous le signe de la musique

On connait tous les festivals musicaux qui parcourent la France lorsque l’été pointe le bout de son nez. Certains sont affiliés à un style de musique comme le Hellfest, d’autres regroupes des artistes diffusés en radio (Virgin, NRJ…) mais dans tous les cas une sorte de cohérence maintient le tout ensemble.
Alors quand on nous propose un concert en plein air rassemblant les artistes d’un label, à savoir A-Nation, on hésite un peu. Pas parce que le label est mauvais mais simplement parce que pour un artiste qu’on aime et qu’on suit, il restera 4 heures de live avec des inconnus (ou presque)!

Situé dans un stade, le concert partait avec un handicap sonore. Régler le son dans ce genre de structure est toujours un clavaire surtout lorsque plusieurs artistes au style différent se succèdent. Résultat, des artistes aux micros à peine audibles, des musiciens aux instruments faiblards…pour qui ne connaissait pas les chansons, ce n’était pas aujourd’hui que ça se ferait.
Pour continuer dans les « mauvais » aspects, la diversité des artistes. Cela peut paraître surprenant mais lorsqu’un groupe d’idols débarque de nulle part au milieu d’une playlist J-pop ciblée jeune femme/homme et bien ça créer un malaise…au sens propre comme au figuré.

Néanmoins il ne faut pas bouder son plaisir et même si tous les artistes n’étaient pas à notre goût, le public, lui était au rendez-vous et les fans (comme d’habitude) se donnaient vraiment à fond lorsque leur artiste fétiche débarquait sur scène.
Certains diront que les cris des japonaises à la vue des boys bands coréens étaient peut être un peu trop symptomatique d’un manque sexuel mais qui sommes nous pour juger de jeunes éphèbes se déhanchant sur une musique électronique comme on en entend partout au Japon ^^

A défaut d’avoir été un excellent moment de musique, disons que ce fut été une bonne expérience!