Close

16 avril 2016

#Japon365 – Jour 82 : Fais péter la brochette!

Pour une fois que Mr J travaille quasiment toute la semaine, nous n’allions pas nous plaindre mais il est vrai que les sorties d’après-midi devenaient des excursions solos et cela n’était pas forcément ce qu’il y avait de plus sympa.
Alors pour aujourd’hui, les devants avaient été pris et la thématique annoncée: la bouffe!
La question était juste de savoir où aller…

Les cafés et restaurants à thèmes nous faisaient de l’oeil depuis un moment mais malheureusement ils faisaient de l’oeil à pas mal de monde. Autant vous dire que pour les plus célèbres, une réservations sur leurs sites internet s’imposent si vous souhaitez y faire un tour!
Puis après mûres réflexions, puisque la simplicité à la japonaise semblait toujours payer, nous sommes partis vers un restaurant de type Izakaya de notre quartier: Torikizoku!

Concept du lieu? Tout est à 280 yens, que cela soit la paires de brochettes, la boisson ou les autres plats plus classiques…autant vous dire que l’addition monte assez vite si on ne fait pas attention!
A l’intérieur (au 6ème étage), très bonne ambiance et plutôt intimiste malgré le fait d’être en quasi open space. Niveau nourriture, pas grand chose à redire, le prix est justifié et si on ne commande pas n’importe quoi sans savoir ce que c’est, les surprises ne sont jamais mauvaises ^^
Au final cette chaîne de restaurant est très agréable et même si l’addition peut grimper (par rapport à ce qu’on mange d’habitude) rapidement, ça en fait une bonne étape dans une soirée entre amis ou collègue…le karaoke suivra juste après évidement! ^^

Parlons rapidement de la situation au Japon pour conclure cet article quotidien.
Pour ceux qui se demanderait, Tokyo n’est pas touché par ces catastrophes naturelles. Ici la vie continue malgré le fait de garder un oeil sur la situation au Sud et on reste fatalement impuissant face à la puissance de la Nature. En espérant juste que cela se termine enfin pour tous les habitants des régions touchées!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *