Close

11 octobre 2015

Trouver un logement à Tokyo : nos démarches !

Et oui, plus de 4 mois avant notre arrivée à Tokyo, nous sommes parvenus à réserver un appartement qui semble nous convenir du point de vue de l’emplacement, de l’équipement et du prix bien sûr ! Mais finalement nous ne pourrons nous faire un avis qu’une fois arrivés sur place.

Pour ceux qui ne connaissent pas, au Japon il est souvent très compliqué de passer par un circuit de location d’appartement dans une agence classique comme nous connaissons en France. Entre la paperasse, les conditions à respecter et sans parler du fait qu’en général il faut quand même bien se débrouiller en japonais… Nous ne prendrons pas ce risque. En revanche il existe un système créé pour les étrangers restant au Japon 1 mois ou plus,; qui permet de louer des appartements sans vraiment trop se préoccuper des formalités administratives. On appelle ça le système de Guesthouse ou de Gaijin House (gaijin étant un mot japonais désignant les étrangers, souvent de manière assez péjorative d’ailleurs).

Une entreprise possède plusieurs appartements et s’occupe donc des formalités administratives en son nom. Elle met ensuite ses logements à disposition des étrangers moyennant un loyer et des frais d’entretien mensuels. Vous pouvez retrouver les entreprises mettant à disposition des guesthouses sur internet, avec la liste de tous les logements proposés. En général les échanges se font par e-mail et en anglais, bien que certaines structures aient également des interlocuteurs francophones. Pour sécuriser votre logement avant votre arrivée, vous n’avez qu’à effectuer un dépôt de garantie et le tour est joué !

En ce qui nous concerne, cela fait plusieurs mois que nous parcourions le web à la recherche d’un appartement selon nos critères. Et on s’aperçoit vite que lorsqu’on est un couple, la tâche s’avère être légèrement plus complexe que pour une personne seule. En effet, certains aspects sont pris en compte différemment lorsqu’on pense à 2.

La question à laquelle nous devions répondre tout d’abord avant de nous lancer dans nos recherche était :

Allons-nous partager un appartement en collocation ou allons nous louer notre propre appartement ?

Nous avons déjà expérimenté les deux options lors de nos deux précédents voyages. En 2011 nous étions chacun dans un appartement partagé avec des colocataires étrangers, puis en 2012 nous étions dans un appartement juste pour nous deux. Nous avons donc pu nous faire une idée des qualités et des défauts pour chaque solution.

Prenons l’appartement en collocation :

Pour Contre
  • Economique
  • Permet de faire de rencontrer des voyageurs venus des 4 coins du monde
  • Tomber sur de mauvais collocs (sales, bruyants, antipathiques…)
  • Manque d’intimité
  • Manque de place (petite chambre)
  • Ne pas pouvoir utiliser les parties communes quand on veut.

Puis, prenons un appartement privé :

Pour Contre
  • Plus de liberté et d’intimité
  • Cuisine et salle de bain dispo quand on le souhaite
  • Plus de place (généralement)
  • Moins propice aux rencontres d’autres voyageurs
  • Plus cher

En couple nous n’avons pas les mêmes problématiques que pour une personne seule. Ce n’est pas que nous ne voulons pas rencontrer des gens, au contraire, mais nous n’avons pas besoin de vivre avec d’autres personnes car nous avons l’avantage d’être deux. Les rencontres se feront à l’extérieur voilà tout.

Un autre aspect qui a son importance dans ce genre de démarches, c’est l’aspect financier

Globalement, les prix des logements sont plus ou moins équivalents aux appartements parisiens.

Une chambre dans un appartement partagé pas trop mal placé à Tokyo peut coûter entre 40 000 et 100 000 yens par mois (300~800€) voire plus selon les caractéristiques, tandis qu’un appartement privé coûte entre 70 000 et 100 000 yens au mois en moyenne (500~800€). Seulement, lorsque l’on partage une chambre à deux, il faut en général prévoir des frais supplémentaires, entre 15 000 et 20 000 yens (100~150€) par mois selon les structures. Encore une fois, l’avantage d’être à deux, c’est de partager les frais. Finalement nous nous sommes dit qu’en prenant un appartement pour nous deux, nous allions payer au maximum 50 000 yens (~370€) par mois chacun, ce qui est raisonnable considérant qu’il s’agit du budget que nous aurions dépensé si nous avions été seuls dans un appartement partagé avec d’autres étrangers.

Oui, peut-être qu’en prenant une chambre un appartement partagé nous aurions pu économiser quelques yens supplémentaires, mais il faut aussi prendre en compte le fait que nous pourrions potentiellement rester jusqu’à une année entière dans ce logement et donc il faut pouvoir se sentir bien.

Autre problématique, la localisation !

A Tokyo et partout ailleurs au Japon, les transports sont très chers ! On pourrait penser que prendre un appartement en périphérie de la ville pourrait revenir moins cher qu’un appartement proche du centre de la capitale. C’est en fait une fausse bonne idée. L’argent que vous pensez économiser en logement se retrouvera dans le budget déplacement.

De plus, comme partout dans les grandes villes, certains quartiers sont plus en vue que d’autres et les tarifs peuvent vite s’envoler. Le compromis le plus intéressant selon moi, c’est de choisir un quartier résidentiel situé à quelques stations de train des quartiers populaires. C’est par exemple le cas d’un quartier que nous connaissons très bien puisque nous y avons séjourné durant nos vacances en 2011 et 2012 : le quartier d’Ostuka. Il s’agit d’un petit quartier résidentiel, bien plus au calme que les quartiers touristiques mais qui ne manque pas de commerces ni de charmes. Il a l’avantage d’être situé à quelques minutes de train des quartiers les plus connus comme Shinjuku (10 minutes) ou encore Shibuya (15 minutes). Nous pouvons également accéder à certains quartiers à pied en une vingtaine de minutes seulement comme c’est le cas du quartier d‘Ikebukuro, ce quartier commerçant que nous apprécions tout particulièrement. A Otsuka on retrouve beaucoup de guesthouses et donc pas mal d’étrangers ! D’ailleurs ce quartier abrite un petit bar qui permet aux étrangers et aux japonais de se rencontrer régulièrement : le Speak Easy. Nous avons passé de bons moments là-bas !

Un petit conseil pour ceux qui ne connaissent pas bien Tokyo, visez des appartements proches des lignes de train JR (l’équivalent du RER à Paris) et notamment de la ligne JR Yamanote desservant une bonne partie des quartiers les plus importants.

Une fois nos critères définis, il reste une étape importante…

Quel appartement choisir ?

Lors de nos deux premiers voyages à Tokyo, nous étions partis avec une agence de voyage qui nous a attribué des logements dans les appartements Tokyo Stay. Seulement nous avons eu de mauvaises surprises avec eux : pas de clim dans la chambre par 35 en été, ou encore des lits qui n’en sont pas vraiment… Bref, un peu déçus par ces appartements, nous ne renouvellerons pas l’expérience. De plus niveau tarifs il s’avère que ce ne sont pas les moins chers du marché même si ce n’est pas hors de prix.

Sur les forums et les blogs, deux structures sont majoritairement recommandées pour la location d’appartements ou de chambres :

Je pense qu’étant donné la majorité des avis laissés, on peut passer par eux les yeux fermés.

Cependant nous ne sommes pas passés par ces agences, la principale raison étant qu’il n’est pas vraiment possible de réserver un logement précis plus d’un mois à l’avance. En effet, les contrats pouvant être renouvelés d’un mois à l’autre, on ne sait pas si l’appartement choisi sera dispo plus d’un mois avant la date d’emménagement. C’est logique !

En général si l’on veut réserver longtemps à l’avance, il faut faire un dépôt de garantie et l’attribution se fera un mois avant l’arrivée parmi les logements disponibles à ce moment là. Pour nous, c’était trop risqué. On ne voulait pas se retrouver avec un logement que nous n’avions pas vraiment choisi, même si j’imagine qu’ils font leur possible pour que cela corresponde à nos critères.

Nous avons continué nos recherches car nous ne voulions pas arriver un mois avant en nous disant qu’il n’y avait pas d’appartement susceptibles de nous convenir du point de vue localisation, prix, installations… Et puis ce qui est fait n’est plus à faire !

Finalement, nous avons trouvé un appartement de 15m² entièrement meublé avec machine à laver gratuite pour un petit peu moins de 100 000 yens au mois (<800€), soit moins de 50 000 yens(<400€) chacun.

Nous l’avons trouvé via le site Bamboo House qui ne paye pas de mine mais qui est plutôt clair à conditions de comprendre l’anglais. Il y a vraiment TRÈS peu de retours sur cette agence sur internet (et pourtant je suis du genre à bien pousser mes enquêtes) mais le peu que j’ai pu lire était assez positif.

Selon le site, l’appartement qui nous intéressait se libérait fin Décembre. Après avoir contacté l’agence par e-mail en anglais nous avons eu confirmation que nous pouvions cette fois sécuriser cet appartement en Septembre pour le mois de Janvier 2016 moyennant un dépôt de garantie de 30 000 yens ( ~220€) dont 20 000 de caution remboursables lors du départ et 10 000 de frais de gestion, le dépôt s’effectuant via Paypal. Notre interlocuteur, Masa était courtois, enclin à répondre aux questions et très réactif, un très bon point ! Une fois le dépôt de garantie effectué, l’appartement choisi est passé en « Not available », la réservation était donc en marche. Notre interlocuteur a même déjà prévu de venir nous chercher à la gare le jour de notre arrivée afin de nous mener vers notre appartement, ce qui est plutôt rassurant.

Certes, pour le moment, nous ne pouvons pas établir de véritable jugement étant donné que nous ne sommes pas sur place et que nous n’avons pas vu de quoi il en retourne de façon concrète, mais nous sommes assez confiants.

Encore une fois, j’espère que cet article vous aura inspiré et nous vous donnons rendez-vous très vite pour la suite de nos aventures ! 🙂

5 Comments on “Trouver un logement à Tokyo : nos démarches !

Noisette
2 août 2016 chez 14 h 06 min

Bonjour,
J’ai une petite question, je vais partir en PVT avec mon copain et une autre amie. Dans ces cas là c’est quoi le plus intéressant comme type de logement ?

Répondre
Ohlwe
2 août 2016 chez 15 h 28 min

Si vous partez à trois c’est un peu problématique (façon de parler) ^^
Je suppose qu’en tant que couple vous allez chercher à avoir un peu d’intimité donc un appart serait pas mal mais ça sera forcément plus cher étant donner que vous allez chercher un appart avec 2 chambres mais ça reste trouvable si vous fouillez bien sur le net.
L’autre alternative reste une share house avec chambre privée pour les couples et votre ami irait dans une chambre partagée mais là la difficulté reste de trouver une share house qui répond à ses conditions en terme de dispo dans le temps.
Enfin si vous n’avez pas besoin d’avoir un coin à vous, chercher les logements de type dortoir, c’est basique mais vous pourrez être tous les trois ensemble.

Répondre
Arkos
21 février 2018 chez 8 h 56 min

Bonjour,
Maintenant que vous avez un peu de recul, est-ce qu’il serait possible d’avoir votre avis sur Bamboo house? En êtes vous satisfait et est-ce que tout fonctionnait correctement dans votre appartement (électroménager, internet, etc…)?

Merci d’avance pour votre retour. Je suis actuellement en train de chercher un logement et votre article va surement m’être utile.

Répondre
Ohlwe
24 février 2018 chez 12 h 12 min

On parle en notre nom, d’autres auront surement vécu l’expérience différemment.
On rappelle qu’il s’agit d’une option logement à faible coût, il faut donc s’attendre à un produit à faible coût.
– Niveau staff, ils ont toujours répondu à nos demandes (dans un anglais abordable et compréhensible).
Peut être un manque de précision dans la communication lors des interventions à domicile.
– Le logement en lui même est adapté pour un court séjour (1 an maximum).
On retrouve les défauts des logements japonais de ce type, à savoir, mal isolé thermiquement et acoustiquement.
Du coup la période hivernale est assez difficile à gérer sans exploser le prix du chauffage.
Pour le reste, cela dépend de vos voisins et de votre capacité à créer votre confort.

Répondre
Arkos
4 mars 2018 chez 13 h 19 min

Merci beaucoup d’avoir pris le temps de me répondre.
Les logements ont l’air un peu ancien sur les photos donc ça ne me surprend pas que l’isolation ne soit pas au top. Ca a de toute façon l’air d’être un problème assez récurrent au Japon.

Je vais continuer mes recherches mais je garde cette agence en tête 🙂

Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *